Je suis zèbre caméléon! Oui, mais, qu’est ce qu’un zèbre caméléon ?

ça fait un moment que je vous écrit partout que je suis un zèbre caméléon, ok, c’est bien, mais c’est quoi au juste un “zèbre caméléon” et ça vient d’où ? Il va quand même être temps que je vous donne quelques explications, aussi bien sur le zèbre que le caméléon, non ?

Aller, on y va …

Zèbre coloré zèbre caméléon

Un zèbre qui se déguise en caméléon pour passer inaperçu

Qu’appelle-t-on un zèbre au juste ?

Pour faire simple, mais si vous êtes là il y a des chances que vous le sachiez déjà, le mot “Zèbre” est une appellation donnée aux surdoués / hauts potentiels (HP pour les intimes)

Ce terme est apparu suite à l’écriture du livre “ trop intelligent pour être heureux – L’adulte surdoué” écrit par Jeanne Siaud-Facchin pour désigner les personnes atteintes de douance.

Par la suite le terme a été de plus en plus repris et adopté par de plus en plus de personnes, même si certain le contestent et se revendiquent d’autres appellations qui leur conviendraient mieux trouvant que cette appellation ne les représentent pas, bref, c’est une histoire de choix.

Moi, la bestiole me plait plutôt bien, je l’ai adoptée.

 

Et être un caméléon, c’est bien, mais ça veut dire quoi ?

Être un caméléon, c’est plus flou, plus vague, mais qui ce pendant est assez imagé pour voir ce dont on veut parler, même si c’est plus dans l’attitude que dans l’apparence.

Tout le monde vous dira que le caméléon est passé maître dans l’art du camouflage en prenant l’apparence de son environnement, moi, je vous dirai que mon caméléon à moi, est surtout efficace dans le mimétisme et que c’est surtout là son grand point fort.

En gros, il ne se fond pas dans son environnement, mais il l’imite pour qu’on l’identifie à ce dernier.

Vous voyez la nuance ?

 

Et donc, je suis plutôt zèbre ou caméléon ?

Ben, les deux mon capitaine! Mais pas au même niveau tout le temps.

En gros, zèbre, je le suis tous le temps, je n’ai pas le choix. On ne choisit pas de naître avec des rayures, cela s’impose à nous et il faut vivre avec en permanence, sans la moindre interruption, sans repos.

Pour le côté “caméléon” la, c’est plus simple à gérer, c’est à la demande, quand le besoin s’en fait sentir, quand ça m’est utile, pour me protéger, me dissimuler.

Se fondre dans la masse pour passer inaperçu, ne pas être reconnu, simplement sembler être le même que les autres.

 

Ok, mais pourquoi être un zèbre caméléon ?

La vie d’un zèbre n’est pas toujours des plus simple, j’ai vite appris à mettre en place des mécanismes de protection pour me protéger, celui du caméléon et certainement le meilleur que j’aie trouvé.

Paradoxalement, j’ai commencé à jouer au caméléon bien avant de savoir que j’avais des rayures (ceci fera certainement l’objet d’un futur article).

Très jeunes j’avais remarqué que je ne collais pas trop avec les autres à l’école, mises à l’écart, moqueries, incompréhensions, bref tout ce qu’il faut pour se sentir bien à l’aise.

Jouer les caméléons est donc venu très tôt dans mon comportement, c’était un moyen de faire croire que je n’étais pas différent, au début maladroitement, puis de mieux en mieux, avec le temps la technique s’affine.

Ce qui est comique, c’est que j’ai inventé le concept il y a bien longtemps déjà, dans le courant de l’adolescence, lorsqu’on commence à bien comprendre ce qu’il se passe (avant c’est un peu jeune, on ne se rend pas compte de tout) et quand j’ai pu me rendre compte que j’étais aussi un zèbre, j’ai vite découvert que je n’étais pas le seul à avoir agis de la sorte et de parler de “caméléon” pour illustrer leur comportement.

Ho, je ne réclame rien, je ne veux pas de paternité de la chose, bien loin de là, mais ça me fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul et que donc finalement, je suis dans le bon. Et aussi, je ne sais pas qui des autres ou de moi a commencé à jouer les caméléons.

Zèbre caméléon, ça se manifeste quand à présent ?

Dès que je développé le concept, ça me servait aussi souvent que j’en avais besoin, dès que j’étais entouré d’inconnus mais aussi de proche, voire de très proche, même dans la sphère familiale.

Une nouvelle école, un nouveau job, une réunion familiale avec un peu de trop de monde, toutes les situations peuvent mener à jouer les caméléons dans le but d’avoir la paix ou de ne pas se faire remarquer trop vite.

 

Lors d’un nouveau boulot, on finit toujours bien par se faire repérer, tôt ou tard, surtout si on est un scanner et qu’on commence à pointer les dysfonctionnements de l’entreprise alors qu’on n’est pas forcément habilité à le faire, du moins pour la hiérarchie. Ça aussi ça fera l’objet d’un futur article  

Et pour vous, comment ça se passe ? Vous sentez vous aussi l’âme d’un caméléon ? Dites-moi ça dans les commentaires, que nous en discutions.

Vous aimerez sans doute ces autres articles

Zebleon
About Zebleon

« Zèbléon » : Un zèbre, un caméléon, ou plutôt, un bon mélange des deux Zèbre, surdoué, HP ou je ne sais quelle autres appellations, font de moi ce que je suis, ce qui me donne envie de m’exprimer via ce blog De tout, de rien, d’un peu de moi, d’un peu des autres dans mon cas, et parfois un peu d’humour, enfin le mien, peut-être qu’il vous plaira Un jour peut-être, nous serons toute une communauté à en discuter, ça, c’est vous qui voyez

17 Responses to Je suis un zèbre caméléon! Oui, mais c’est quoi?
  1. Je suis très maladroite et n y arrive pas.

  2. Personnellement je suis sans doute davantage caméléon que zèbre… Je n’ai pas fait le test mais je pense que si j’ai un haut potentiel dans quelque chose c’est plus au niveau émotionnel que ça se passe. Ce qui m’aide parfois pas mal avec les gens même si je n’ai pas toujours le retour que j’aimerai sur le plan « affectif ». Et pour les différents boulots.
    Pour conclure, j’en ai déduit que le caméléonisme était ma forme de zebrure…

    • Zebleon

      Bonjour Jess,

      Merci bien pour ce commentaire 😉

      Il n’y a pas de quotta a respecter entre le coté zèbre et le coté caméléon, nous sommes tous si différents, et tous ne sont pas caméléon non plus
      De plus cela ne fait pas partie du panel des « effets secondaires » du zèbre, c’est juste une attitude que certains développent pour s’aider a mieux supporter cette « différence »

  3. Maman d’une zebrette de 10 ans, j’ai tout de suite pigé votre « zebléon » puisque c’est exactement ce que nous conseillons de faire à notre zèbre. Mais c’est pas facile de se caméléoniser ! Surtout quand on a un gros cœur de zèbre très très sensible.

    • Zebleon

      Bonjour Balou,
      Merci pour ce commentaire 😉

      J’imagine ce que peuvent être les soucis d’une zébrette de 10 ans, du moins j’essaye de m’en souvenir.
      C’est l’age ou on commence vraiment a prendre qu’il y a un truc qui cloche avec les autres et la vie en société
      Je pense que la diriger sur la voie du « caméléonisme » pourra l’aider a passer plus inaperçue, je croise les doigts pour que ce soit aussi efficace que ce le fut pour moi

  4. Bonjour,
    Je suis étonnée de lire que tu encourages la création d’un faux self comme stratégie de survie. Oui, la plupart des hp le font mais c’est plutôt parce qu’ils manquent d’autres stratégies. JSF, à laquelle tu te réfères, donne d’ailleurs plusieurs clés autres que le développement d’un faux self. Ou alors je n’ai rien compris à cet article…

    • Zebleon

      Bonjour Eveline, et merci pour ce commentaire

      Je n’encourage rien du tout, j’explique comment et pourquoi j’ai développé cette caméléon attitude puisque je l’ai développée bien avant de savoir que j’étais un zèbre
      Apres, on m’a parlé de faux self, ici encore, oui, ça doit bien ressembler a ça, du moins dans les grandes lignes, je dirais qu’il faut peser le pour et le contre
      Si on pratique le faux self, on le fait en connaissance de cause, on sait que nous ne sommes pas vraiment nous même a ce moment la, on ne se fabrique pas une fausse réalité, on ne vit pas dans un monde parallèle

      Je n’ai pas encore lu les ouvrages de Jeanne Siaud-Facchin qui parlent de ces autres techniques et cela ne veux pas non plus dire qu’elles soient applicables a tous
      Tu sais nous en dire plus a ce sujet ?

  5. Bonjour, merci pour cet article ! Cela fait presque 1 mois que mes rayures m’ont sauté dans la face. J’ai 34 ans, et débuté ma vie sans comprendre… je suis aussi caméléon, en lisant un peu sur l’hypnose j’ai compris qu’en fait je me synchronise avec l’autre (un peu en miroir) pour communiquer.
    Le terme que j’employais pour me décrire c’était «multiple» car je papillonne d’activité en activité… sans savoir où me poser. Et mes émotions m’ont beaucoup desservi, un mot, un regard qui me blesse et je décolle aussitôt… les rayures… je ne savais pas que je pouvais être différente à ce point, j’examine mon passé, quel bazar mais tout s’explique maintenant: besoin de reconnaissance, altruisme… J’ai commencé à copier les comportements au collège quand j’en ai eu marre du rejet des enfants, avec les adultes zéro souci . Mais comme mon coeur est gros, tellement facile à broyer cela n’a pas arrangé grand chose, au final je ne sais toujours pas quoi faire, je rêve de travailler et d’utiliser mon potentiel en accord avec ce que je suis. Zèbre-caméléon qui a 34 ans à rattraper, tout refaire, reprendre depuis le début pour enfin arriver à être moi. Je n’ai plus envie d’être caméléon en fait, car comme je fais les choses à fond, j’absorbe tout ce qui est face à moi, empathie…et je perds ma propre nature, et incapable de faire des choix: je ne sais pas si je préfère le bleu ou le rose, si je suis patiente ou non, extravertie ou introvertie ect. Mon identité a été gommée. On me presse de trouver du travail (rémunéré, je ne suis pas inactive !) J’ai peur, je pense pouvoir tout faire tant que je me sens «utile» mais le syndrome de l’imposteur me paralyse… J’ai commencé le livre de JSF et le doute me prends (non je ne suis pas à côté de la plaque dans les discussions… je peux avoir les idées claires et aucun problème de concentration, sauf si le sujet me bloque (j’ai déjà eu du mal à lire des textes d’éco, les mots et phrases perdaient leur sens et rien ne s’enregistrait au fur et à mesure comme à la normale… la prof me faisait peur et je bloquais (Je viens de comprendre))) une chose est sûre, mon cerveau refuse de s’éteindre pour dormir, mes sens sont trop, j’ai besoin d’ingurgiter des connaissances, ma mémoire est très bonne dit-on, j’analyse pour solutionner, et j’optimise tout… et je ne sais plus trop ou je voulais en venir ! Si, le caméléon c’est quand même dangereux et inconfortable
    , c’est un masque… et se tromper de masque ça peut arriver, y rester coincé aussi, et surtout quand on veut l’enlever, comme moi maintenant, l’entourage ne comprends rien..et cela consomme beaucoup d’énergie.. j’aurai bien besoin d’un article sur «comment se taire quand on voit un truc pas logique ?» j’ai bossé un peu même, fait plein de stages et je me fais toujours rejeter car je suis «trop» …. même trop bonne dans le job, je fais de l’ombre car trop au centre…

    • Zebleon

      Bonjour Marie-Stéphane (tien pas courent ça 😉 )

      Merci bien pour ce beau et long commentaire intéressant
      J’aime bien ta descritpion de

      j’ai compris qu’en fait je me synchronise avec l’autre (un peu en miroir) pour communiquer.

      En te lisant je me rend compte que c’est un peu ça pour moi aussi, une sorte de synchronisation avec l’autre, histoire de lui ressembler pour ne pas faire apparaître de différences
      Tant de choses que tu décris me parlent, ta façon de décrocher quand tu lis, sauter d’une activité a l’autre, la difficulté très embêtante de devoir faire un choix, ….., tous ces « détails » qui nous compliquent la vie par rapport aux normopensants
      Lire Jeanne Siaud Facchin (JSF) peut être une bonne chose, mais a ne pas prendre au pied de la lettre, c’est assez généraliste et racoleur (certainement l’objet d’un futur article) et ça entraîne pas mal de monde a se croire surdoué a tord, mais ça à l’avantage de bien décrire pas mal d’effets indésirables lié a la douance

      Je te souhaite de bien vite retrouver ton identité pour poursuivre en tant que toi, même si garder un petit coté caméléon en cas de besoin pourrait être une bonne chose 😉

      Ecrire un article sur « comment se taire quand on vois un truc pas logique? » hummm, en voila une bonne idée, mais faudrait déjà que je trouve le moyen de le faire pour moi, je viens de vivre un cas ou j’aurais bien du me taire (viré après 3 semaines d’intérim par un chef qui n’a pas bien apprécié que je remette sa manière de faire, surtout que j’avais son poste par avant (pas dans la même boite)) mais il n’est pas impossible que je m’y atèle
      A bientôt

  6. Enfin je me comprend mieux! 🙂 Merci pour l’article.

  7. J’ai passé ma vie à me caméléoniser, maintenant le zèbre en moi est totalement schizophrène

  8. […] Mon côté zèbre m’amène à changer de temps en temps d’emploi que ce soit par lassitude où par le fait de ne pas être rentré assez dans le moule de la société. […]

  9. Bonjour, j’ai envie de vous dire « Mais tellement ça ».
    Années collège, années lycée à fond, la 1ère fois en 4ème, stratégie pour devenir « cool » qui a parfaitement fonctionnée au point que les autres me demandaient si j’étais nouvelle au collège! Wtf? Je passais plus de temps à élaborer des stratégies (temps d’observation inclus) qu’à travailler en cours, ainsi j’ai décidé par manque de temps de laisser tomber les maths et les sciences physiques et de me fixer Sur l’anthropologie…
    Je suis Dotée d’un trouble profond de l’attention, il semble que cela stygmatise encore plus mon statut d’HPI, donc j’évite soigneusement d’en parler et mise tout sur mon « côté fêlée qui laisse entrer la lumière ».
    Je suis aussi la Maman d’un petit zébre de 3 ans et demi qui n’a deja plus le Gout de l’effort… L’entrée en maternelle va être coton car je suis sensée l’aider à acquérir une pensée linéaire afin qu’il puisse avancer en « caméléon heureux » dans sa scolarité à venir.

  10. Pour se preserver ca a ete longtemps une parade pour moi en effet. Ca permet d eviter les jugements qui font souffrir et les regards qui derangent quand on voudrait passet incognito. Le zebre a cette capacite mimetique bien utile pour ca. C est aussi ce qui cree l incomprehension des np qui croient qu on joue la comedie et qu on ment, donc qu on manipule…. enfin bref, suis completement d accord.


[top]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

74 Partages
Partagez68
Tweetez
+12
Partagez4
Enregistrer
Stumble